Valoriser et sécuriser les données, en temps réel

Les données générées et utilisées par les entreprises ont une valeur potentielle qu’elles sont appelées à exploiter et maximiser. STUDIA valorise ces données en temps réel par une intégration tout au long du cycle de vie de la data, par modélisation, travail sur les métadonnées, ainsi que l’amélioration de la qualité et de la sécurité. Explications de Christophe Bec, Chief Data Officer chez STUDIA…

À l’heure des terminaux mobiles, des objets connectés et de la dématérialisation tous azimuts, quels sont aujourd’hui les enjeux de la donnée pour les entreprises ?

Christophe Bec : Les données sont tellement présentes dans le monde d’aujourd’hui qu’elles constituent une mine de richesses et de progrès dans tous les secteurs de l’économie. Mais il y a différentes sortes de données, issues de sources hétérogènes, ce qui pose plusieurs questions en termes de qualité, de leur intégration dans le SI et leur mise à disposition dans les processus métier ou de leur sécurisation notamment. D’autre part, les richesses qu’elles sont susceptibles de créer sont étroitement liées aux processus de valorisation que les entreprises sont capables de mettre en place… ou pas.

Les données brutes générées dans les secteurs de l’industrie, la banque ou encore l’assurance sont donc des diamants qu’il faut polir. Que propose STUDIA, dans ce contexte, pour aider ces secteurs à les valoriser ?

Christophe Bec : Il faut tout d’abord considérer le cycle de vie de la data, qui commence par la collecte, que ce soit par une saisie manuelle ou automatique via la captation, c’est à dire d’objets connectés ou d’océrisation de documents couplés avec de l’IA. Ce cycle passe ensuite par l’ingénierie avec l’intégration et le développement de logiciels de manipulation de data (documents, contenus, ou matériels). Vient enfin le temps de l’exploitation des données qui a pour objectif la visualisation et l’exploration des données afin de créer les conditions optimales des usages métiers dans l’entreprise. Pour permettre à ses clients de valoriser leurs données. En tant que Chief Data Officer, je suis chargé de piloter l’évolution de notre offre et les projets qui sont initiés dans ce sens.

Votre parcours vous a amené à travailler sur l’élaboration de solutions susceptibles de transformer les données produites. Quelles solutions mettez-vous à disposition des entreprises dans ce cadre ?

Christophe Bec : Nous élaborons des solutions de valorisation des données qui agissent sur tout leur cycle de vie. Nous intervenons dans la modélisation de ces datas, afin de créer des modèles compréhensibles facilement par nos clients, sur l’intégration de pipelines de transformations des données, nous travaillons également sur les métadonnées pour une bonne gestion des informations et une intégration pertinente dans les algorithmes, ainsi que sur la qualité et la sécurité des datas. Nos solutions d’exploitation sont à minima de type Business Intelligence (BI) voire NoSQL pour le BIG DATA. Pour la partie captation, nous mettons en place des solutions d’océrisation en masse pouvant être couplées avec des algorithmes d’intelligence artificielle reposant sur le Machine Learning.

Vos solutions reposent donc sur de nombreuses fonctionnalités dévolues aux données. Mais quels sont les bénéfices que vos clients peuvent en tirer ?

Christophe Bec : Les entreprises génèrent un très grand nombre d’informations qui ont, dans l’absolu, une valeur potentielle. Nos clients peuvent les valoriser réellement grâce à leur intégration dans les processus métiers, si bien que les collaborateurs de ces entreprises peuvent, à tout moment, renforcer leur expertise métier. Nous sommes, à cet égard, force de propositions pour adapter les outils à leurs besoins et usages. Nous intervenons ensuite en tant que partenaire technologique tout au long de leurs projets. Nous souhaitons, bien entendu, rendre nos clients le plus autonome possible. Finalement, les entreprises gagnent en compétitivité et sont à même de répondre à un contexte juridique toujours plus contraignant. Imaginez un instant les avantages que pourront en tirer les producteurs d’énergie, les banques, les assurances ou encore les transporteurs aériens soumis à une sévère pression réglementaire.

Enfin, je dirais que la valeur potentielle des données mises à disposition dans le cadre des processus métiers aboutit à une exploitation de la valeur d’usage de ces données, la seule qui puisse bénéficier aux entreprises dans le contexte actuel.

À propos de STUDIA

Le groupe STUDIA est un acteur majeur dans le domaine du management de contenus numériques, spécialisé dans l’ingénierie documentaire en environnement complexe. Notre connaissance des documents, des données et de la dématérialisation s’étend à 360°. Nous gérons les besoins de nos clients en matière de valorisation de leur patrimoine documentaire, des supports, aux contenus. Notre expertise couvre la valorisation et la sécurisation des données en temps réel et leur intégration dans les systèmes d’information. Nous sommes plus particulièrement présents dans les secteurs de l’industrie, de la banque et de l’assurance, sur les domaines de l’énergie, des transports ferroviaires, de l’aéronautique et de la défense. www.studia.fr